La liberté des autres et le mienne... de Jean Jaurès à Jean-Edern Hallier

En passant par Jean-Charles Harvey et les libertés individuelles
Quand on évoque le mot LIBERTE... ma liberté semble devoir s'effacer... la Liberté est presque toujours la liberté des autres.

Même la gauche devrait relire Jean Jaurès : "le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail."

Cette approche est aussi à lire dans "les paradis de sable" de Jean-Charles Harvey : "on parle souvent de sacrifier la liberté de chacun à la liberté collective. Stupidité ! il n'y a pas de liberté collective : il n'y a que des libertés individuelles."

Même Jean-Edern Hallier n'a pas écrit que des conneries : "il existe aussi une liberté vide, une liberté d'ombres, une liberté qui ne consiste qu'à changer de prison, faite de vains combats entretenus par l'obscurantisme moderne et guidés par le faux jour."



Commentez librement


Aborder un autre sujet ? Vous pouvez débuter un nouveau sujet